Succès fulgurant pour Yes Papa

À chaque concert, c’est un déchaînement ! Tartar(e) le poète harangue la foule. Il gronde, il déclame, il exhorte : “Quand la crise te les brise, tire la prise !”

Hourra ! Puis le vieux prophète à l’allure de rocker se jette au beau milieu du public pour danser en se frappant les cuisses. C’est le délire ! Gari Grèu le chanteur marseillais les transporte avec son débit extatique et ses mélodies joyeuses. Le public s’esclaffe et reprend à tue-tête les aphorismes et les refrains. Tartar(e) et Gari Grèu jubilent de les faire danser.

La danse consciente ! Ils font passer de l’énergie et du texte c’est à dire, du sens et de la réflexion. La proximité physique avec le public est essentielle.

Un bain de jouvence et de révolution, car comme dit Tartar(e) : “De mon temps, les jeunes, c’était nous !”